Nos formateurs

Nos formateurs

Valérie Borde

Valérie Borde  travaille à mettre les connaissances scientifiques à la portée du plus grand nombre et à faciliter les débats de société sur des questions de nature scientifique. Comme journaliste scientifique, elle a publié plus de 1000 articles dans plusieurs magazines français et québécois s’adressant au grand public, aux jeunes ou à des professionnels, en plus de tenir des chroniques pour la radio et la télévision. Les centaines de textes qu’elle a signés dans le magazine L’actualité lui ont valu de nombreux prix de journalisme. Elle est l’auteure du livre Le Petit Borde, un recueil de chroniques publié en 2014.

Valérie Borde est aussi consultante en communication scientifique. À ce titre, elle a travaillé à la rédaction et au développement de multiples outils de communication (communiqués de presse, magazine en ligne, événements grand public…). Elle anime régulièrement des rencontres entre spécialistes, ou entre des scientifiques ou des médecins et le grand public, jouant le rôle d’interface pour faciliter les échanges. Au fil des ans, elle a donné plusieurs conférences sur des sujets tels que les nanotechnologies, les vaccins, les antibiotiques la méthode scientifique, la recherche d’informations fiables, l’analyse de publications savantes et évidemment la vulgarisation scientifique. Elle est aussi chargée de cours à l’université Laval depuis 1997, où elle a donné un cours sur l’écriture magazine et un autre sur la vulgarisation scientifique, avant de donner un cours de 1er et 2e cycle en journalisme scientifique.

Sophie Malavoy

Depuis juillet 2005, Sophie Malavoy est directrice du Cœur des sciences, un centre culturel scientifique mis sur pied par l’Université du Québec à Montréal et voué au développement de la culture scientifique du grand public et à la promotion de cette culture scientifique comme partie intégrante de la culture. Ingénieure de formation, successivement diplômée de l’École nationale supérieure de chimie de Paris et de l’École Polytechnique de Montréal, madame Malavoy a été rédactrice en chef du magazine Interface de l’Acfas (par la suite Découvrir), et journaliste durant plusieurs années aux publications L’Actualité, Québec Science, La Gazette des femmes, La Recherche, Découvrir, Géo Plein air, Les Débrouillards, Quatre Temps et Espace.

Après avoir été centrée sur les médias écrits, la carrière de Sophie Malavoy a pris une tangente audiovisuelle. Elle a tout d’abord collaboré en tant que journaliste, puis rédactrice en chef et réalisatrice aux émissions télévisées de Télé Québec L’Omniscient, Zone X et Zone Science, avant de devenir réalisatrice à l’émission Découverte de Radio-Canada. Par ailleurs, Sophie Malavoy est l’auteure du Guide pratique de vulgarisation scientifique et de plusieurs brochures d’information et de vulgarisation scientifique portant sur différents sujets. Elle donne régulièrement et depuis plusieurs années, ici comme à l’étranger, des formations en communication scientifique pour les chercheurs, les professeurs et les futurs journalistes.

  Joël Leblanc

Joël Leblanc a une formation en biologie et en paléontologie. Il pratique le journalisme scientifique depuis 18 ans, principalement pour le magazine Québec Science.

Œuvrant aussi dans le monde de l’éducation scientifique depuis 12 ans, il est le président fondateur de Zapiens, une agence de communication scientifique dont la mission est de rehausser la culture scientifique des Québécois.

Joël Leblanc a poussé sa réflexion sur les causes de la faible littératie scientifique et tente d’adresser le problème sur plusieurs fronts: le préscolaire et l’école primaire, la perception générale de la science dans le grand public, sa place dans l’espace politique, etc.

Pascal Lapointe

Pascal Lapointe est journaliste scientifique depuis 25 ans, et rédacteur en chef de l’Agence Science-Presse—un média à but non lucratif dont la mission est d’alimenter d’autres médias en nouvelles sur la science; l’Agence, de plus, produit depuis 2016 la rubrique de vérification des faits Le Détecteur de rumeurs.

En parallèle, au fil des années, son travail l’a amené à donner des conférences et à écrire régulièrement sur le journalisme scientifique et sur la vulgarisation: il est à ce propos l’auteur d’un Guide de vulgarisation paru chez MultiMondes en 2008, en plus d’être chargé de cours à l’Université de Montréal en vulgarisation et en journalisme.

Pascal Lapointe à également co-écrit un livre sur le journalisme à la pige (Les Nouveaux journalistes, 2014), parce que la précarité des artisans de ce métier fait partie des combats à mener dans les années à venir.

Michel Rochon

Physiologiste de formation, Michel Rochon est journaliste et communicateur scientifique et médical depuis plus de 30 ans dont une grande partie pour la Société Radio-Canada. Il est actuellement chargé de cours à l’École des médias de l’UQAM en journalisme télévisé.
Il a longtemps été journaliste scientifique pour l’émission Découverte, chroniqueur médical pour le Téléjournal et a contribué aux émissions Enquête, La Semaine Verte et Une Heure sur Terre entre autres.

Spécialisé dans les questions médicales, environnementales, les neurosciences, l’espace et la haute-technologie, il a produit des reportages et des documentaires pour la télévision, la radio, la presse écrite et le web. Très actif dans son milieu, il a été président de l’Association des communicateurs scientifique du Québec et a remporté de nombreux prix et distinctions tant au Canada qu’à l’étranger, dont deux prix Gémeaux.

Depuis de nombreuses années, il a développé une expertise dans l’animation de colloques, de forums et  de congrès scientifiques tout en offrant des formations en journalisme et en vulgarisation scientifique dans les universités et les institutions. Il est également actif sur la scène musicale comme pianiste.

 Thérèse Drapeau

Thérèse Drapeau est chargée de cours au 2e cycle à l’École des sciences de gestion de l’UQAM où elle enseigne le cours Évaluation, reddition de comptes et communication de la performance sociale des organisations. En collaboration avec Solange Tremblay, elle a également enseigné au département de communication les cours Enjeux et acteurs organisationnels de la société mondialisée et Gouvernance, parties prenantes et éthique communicationnelle. Elle a collaboré au livre collectif Développement durable – Une communication qui se démarque publié par les PUQ en février 2018Elle est reconnue pour ses habiletés communicationnelles, son dynamisme et la pertinence de ses interventions en matière de formation.

Elle collabore également comme rédactrice professionnelle à la production de mémoires, de rapports, de documents techniques ou de vulgarisation pour une grande diversité de clients corporatifs ou communautaires. Mme Drapeau a été commissaire de plusieurs expositions de sciences naturelles ou à caractère historique.

Possédant une formation en communications sociales (Université d’Ottawa) et une maîtrise en muséologie (Université de Montréal), Thérèse Drapeau a œuvré en communication et en planification stratégique pour le ministère fédéral de l’Environnement de 1983 à 2013. Elle a aussi été coordonnatrice du Groupe interministériel fédéral sur le développement durable (GIFDD) pour les agences et ministères du Québec. Enfin, elle a organisé de nombreuses formations en communication, rédaction et relations médias et anime diverses activités culturelles et de communication scientifique. Elle est également co-fondatrice du Groupe Durabilité|Communications.

Valérie Levée

Valérie Levée est docteure en biotechnologie des plantes de l’université d’Orléans, en France. Elle est arrivée au Québec en 1996 pour faire un stage post-doctoral en foresterie et a poursuivi une carrière scientifique pendant dix ans, cheminant entre le Centre de foresterie des Laurentides, l’Université Laval et l’entreprise privée. Après ces 10 années à ausculter le génome des plantes, elle a troqué les pipettes contre la plume pour devenir journaliste scientifique.

Depuis 2007, elle a ainsi écrit dans diverses revues dont  DécouvrirQuatre-TempsQuébec OiseauxPrévention au travailFormesPlanEsquisses… la poussant à côtoyer des milieux scientifiques de tous horizons et à élargir ses champs de connaissances.

Parallèlement, Valérie Levée participe à divers projets de communication scientifique et agit depuis 2010 comme conseillère en communication au Congrès de l’Acfas pour donner un service conseil personnalisé aux conférenciers. Elle a donné aussi une formation sur la communication orale en congrès et la communication par affiche dans diverses universités.

Forte de sa carrière en recherche puis en communication scientifique, Valérie Levée cumule donc une bonne connaissance du milieu de la recherche et des compétences en communication, une combinaison idéale pour aider les chercheurs à communiquer leurs travaux de recherche.

 Michel Groulx

Après avoir obtenu une maîtrise en biologie de l’Université McGill en 1986, Michel Groulx a œuvré comme journaliste et vulgarisateur scientifique pour la presse écrite et la télévision. Il a écrit des reportages et émissions de télévision sur la science, la technologie et le développement international.

En 1998, il se joint à la jeune équipe du Centre des sciences de Montréal pour réaliser la mise en œuvre de cette institution. Responsable du contenu de tous les programmes du Centre des sciences, incluant le web et les programmes éducatifs, il a participé à une vingtaine de grands projets d’exposition dont plusieurs ont gagné des prix nationaux ou ont été présentées en tournée : Autopsie d’un meurtre ; Sexe, l’expo qui dit tout ; Star Wars identités, Musik : du son à l’émotion, Humain

Michel Groulx est aujourd’hui consultant en communication et en muséologie scientifique.